Le bien-être au travail est nécessaire à la performance 

Le bien-être au travail est nécessaire à la performance 

Faut-il être bien dans sa peau pour être performant ? A cette question, le monde du travail répond évidemment par l’affirmative et le management moderne intègre la notion de qualité de vie au travail à son fonctionnement. Les aménagements jouent un rôle clé pour soutenir ce projet.

Chacun s’accorde à dire que la performance professionnelle est indissociable d’un bien-être au travail. Moins d’absentéisme, plus de productivité, meilleure image de marque… Sur le strict plan stratégique, les entreprises ont tout intérêt à veiller au confort mental et physique de leurs équipes. A l’inverse, le stress, le manque de communication, l’inconfort, comptent parmi les nombreux points de vigilance à avoir pour les managers et les responsables des ressources humaines. Le rapport au travail a changé ces dernières décennies, il faut sans doute s’en féliciter. La recherche de la qualité de vie au travail est devenue légitime et atteint le même niveau d’importance que les politiques salariale et de formation. Les jeunes notamment sont plus sensibles à ces notions comme à l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Pour attirer les meilleurs CV, les entreprises doivent tenir compte de ces multiples et nouveaux paramètres. 

L’aménagement au cœur des préoccupations 

L'une des premières conditions à observer est l'aménagement des espaces. Ces lieux que les salariés fréquentent des heures durant doivent présenter un maximum de confort tout en invitant à la concentration. Quelle que soit son organisation, open-space ou bureaux cloisonnés, télétravail ou présentiel, hybride on sait que l’entreprise doit considérer l'environnement comme une donnée qui compte dans sa réussite au long cours. Certains préfèreront personnaliser le lieu quand d'autres miseront sur des espaces bien ordonnés, les uns opteront sur l’accueil, les autres sur les dimensions pratique et modulable. La première règle à observer est de savoir qu'il n'y en a pas et qu’il suffit parfois de peu de choses. L'équilibre est à trouver grâce à l'échange, la co-construction et la concertation. Ainsi, on voit fleurir des espaces conviviaux avec des assises confortables, des magazines et des jeux au sein des structures. Chacun place le curseur de la convivialité en fonction de sa sensibilité et de son domaine d’activité. Certains aménagent même des salles de sport, mettent en place des tapis pour des cours de yoga le soir ou pendant la pause méridienne, réservent des lieux de repos voire de siestes récupératrices au sein de leurs locaux… L’entreprise est un lieu de vie.

Une volonté d’ouverture

Ces aménagements contribuent en tout cas à améliorer les conditions du dialogue, spontané ou organisé, entre les différentes parties prenantes de l'entreprise. Pour aboutir, ils doivent être accompagnés d’une volonté d’ouverture propre à instaurer un climat de confiance qui favorise l’épanouissement. Le maitre mot du moment est l’hybridation. Il concerne aussi bien les espaces de travail, les rapports hiérarchiques que les vies professionnelles et personnelles. À ce titre, beaucoup prônent les temps de partage entre collègues hors des périodes de travail. Ils seraient garants de la bonne ambiance générale et renforceraient le sentiment d'appartenance. Les afterworks et les sorties en groupe sont plus que des moments de distraction, plus que des sas de décompression. Ils sont aussi des sources d'intégration et de collaborations futures donc des leviers de performance pour les entreprises.

Partager ce contenu

Demandez un conseil